L’EMBRAYAGE DCT de HONDA (TRX420 Rancher et le TRX500 Rubicon)

Facebooktwitter

Par Patrick Roch pour le VTT Show

 

Les manufacturiers investissent des sommes astronomiques dans des championnats de courses automobiles. Leurs écuries leurs permettent de développer des avancés technologiques qui sont transposées par la suite dans des véhicules de série.

Le constructeur nippon Honda ne fait pas exception à la règle et ils n’ont pas l’habitude de suivre la vague. Tandis que la majorité des manufacturiers de quad et autoquad utilisent une transmission à variation continue (CVT), Honda fait cavalier seul et il a adapté à quelques modèles de leur gamme de motocyclettes et de quads la transmission DCT qui était déjà proposée à l’industrie automobile depuis des lustres.

L’acronyme DCT signifie Dual Clutch Transmission. En réalité, c’est une boîte automatisée robotisée qui s’intègre de façon à faciliter la conduite.

La DCT, comment ça fonctionne?
Cette transmission ne requiert aucune commande d’embrayage ni de sélecteur de vitesse au pied. Celle-ci est pourvue de simples commutateurs situés près de la main gauche. Le quadiste n’a qu’à sélectionner les vitesses ascendantes ou de rétrograder à l’aide du pouce. De plus, tout ce processus fonctionne sans avoir à relâcher la manette des gaz. Tout ce que j’ai mentionné précédemment est effectué en mode manuel (electronic shift mode (ESP))ou que l’on pourrait qualifier de semi-automatique mais les quads équipés de cette transmission ont également un bouton de sélection automatique (auto) : C’est-à-dire que le passage des rapports est géré par un microprocesseur qui évalue le comportement du conducteur et de la machine afin de déterminer le moment précis du changement de rapport sans que le pilote n’ait à sélectionner une augmentation ou une rétrogradation d’un passage.

La boîte de vitesse DCT n’utilise pas de levier d’embrayage ni de sélecteur de vitesse au pied mais possède par contre un tambour et des fourchettes de sélection et ces dernières sont actionnées par un servomoteur à commande électronique. Dans le boîtier de transmission, deux arbres travaillent de concert, l’un gérant les rapports pairs et l’autre les rapports impairs. Chaque arbres est logés l’un dans l’autre et c’est pourquoi nous parlons ici d’arbres concentriques. Lors d’une accélération par exemple, les arbres de transmission transfèrent d’un rapport  de vitesse au suivant sans interruption. Lorsqu’une vitesse est engagé, la suivante se pré-engage et ainsi de suite pour avoir une accélération rapide, douce, efficaces et sans contrecoup, donc sans perte de puissance. Le principe est le même lors d’une rétrogradation.

L’une des raisons spécifiées par Honda pour permettre un choix de rapport en mode manuel (ESP), c’est qu’il permet de sélectionner le bon rapport en situation de remorquage et en ascension d’une pente. Cela permet au pilote de sélectionner un rapport à sa guise pour procurer la puissance nécessaire au roues.

Cette DCT offre également une consommation d’essence optimale car les accélérations sont presque rectiligne ascendante. Cette douceur est un avantage certain pour le passager car il n’est pas affecté par des contrecoups lors de chaque passage de vitesses. Cette Transmission est un avantage à prendre en considération également pour les quadistes débutants car elle simplifie la conduite.

Le mode automatique est bien évidemment très apprécié en conduite en sentier mais lorsque la situation le permet, le mode manuel est à prescrire pour une conduite lors de la traction d’une charge ou lors d’une ascension . En fait, la transmission DCT permet au pilote d’adapter sa monture selon l’environnement où il se trouve ou tout simplement selon son humeur. La conduite est douce et l’avantage ultime est de ne pas avoir de courroie à remplacer.

La transmission à double embrayage (DCT) est disponible sur les modèles Honda suivant: TRX420 Rancher et le TRX500 Rubicon. Elle procure 5 vitesses en plage ”rapide” et autant de sélection en mode ”lent”.

Dans la catégorie des autoquads, Honda propose la DCT dans le Pioneer 1000. La variante dans ce cas se situe dans la sélection des vitesses. Contrairement aux quads, la majoration des vitesses s’effectue par des sélecteurs à palette derrière le volant. L’augmentation se fait à gauche et la rétrogradation à droite en mode manuel. Dans le cas du Pioneer 1000, en mode manuel ou automatique, 6 rapports sont disponibles.

Honda avec cet embrayage DCT a apporté une nouvelle façon de pratiquer l’activité quadiste. Il nous permet par sa vocation adaptative de configurer notre quad selon notre sensation du moment et cela se veut une belle innovation!

Patrick Roch chroniqueur essayiste pour le VTT Show

Merci de nous suivre et oubliez pas d’aimer notre page Facebook ici: https://www.facebook.com/levttshow/

Notre toute nouvelle chaine Youtube: https://www.youtube.com/channel/UCnq4WBrHtBvhqilpLlb3S_w

 

 

 

 

 

Facebooktwitter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *